Vous êtes ici

Norovirus

Sujets: Contaminants et dangers, Maladies transmissibles et infectieuses, Aliments, Eau

Les norovirus sont un groupe de virus hautement contagieux provoquant la gastro-entérite, une maladie apparaissant brusquement et s’accompagnant de symptômes de courte durée comme de la nausée, des vomissements, de la diarrhée et potentiellement des frissons et de la fièvre. Une personne peut en être infectée après être entrée en contact avec une personne porteuse du virus ou avec une surface contaminée (p. ex., poignée de porte, interrupteur, ustensile), ou encore après avoir consommé des aliments ou de l’eau contaminés. L’infection à norovirus est plus fréquente en hiver, la survie du virus étant favorisée par le froid. La plupart des personnes malades se rétablissent d’elles-mêmes en un ou deux jours. Il faut cependant être vigilant, car cette infection peut entraîner une déshydratation grave, surtout chez les jeunes enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes ayant un système immunitaire affaibli.

Les éclosions d’infections à norovirus surviennent généralement dans les établissements de soins de longue durée, les garderies, les bateaux de croisière et les autres endroits publics où les gens sont à proximité les uns des autres. Les ressources présentées plus bas ont pour but d’aider les professionnels de la santé publique, le personnel de l’alimentation et les fournisseurs de soins de santé à : 1) avoir rapidement accès à des ressources sur les norovirus; 2) conseiller les communautés fermées devant faire face à des éclosions; et 3) connaître la vaste gamme de ressources sur les norovirus – p. ex., fiches de renseignements, articles scientifiques, vidéos et baladodiffusions – offertes sur le site Web des Centres for Disease Control and Prevention des États-Unis (CDC).

  • Il existe plusieurs types (génotypes) de norovirus; il est donc possible d’être infecté plus d’une fois (CDC, 2016a).
  • Les vomissements et les selles d’un adulte infecté peuvent contenir des milliards de particules virales (CDC, 2016b), même trois jours après la disparition des symptômes (Agence de la santé publique du Canada, 2014).
  • Une personne peut devenir malade après avoir été exposée à moins de 20 particules virales (CDC, 2016a).
  • Il n’existe pas de vaccin contre les norovirus (CDC, 2016b).
  • La bonne hygiène et le lavage adéquat des mains sont essentiels pour prévenir la transmission des norovirus.
  • Au Canada, on estime que le nombre annuel total d’hospitalisations attribuables aux norovirus (2006 à 2011) se situe entre 4 000 et 11 000; ces hospitalisations coûtent 23 millions de dollars au système de santé (Morton et coll., 2015).

Ressources externes

  • Calculateur de dilution du chlore (Santé publique Ontario, consulté en avril 2017)
    Ce calculateur en ligne indique automatiquement quelle quantité de chlore doit être ajoutée à de l’eau pour obtenir une solution désinfectante capable d’inactiver les norovirus.
     
  • Preventing norovirus infection (CDC, 2016)
    Cette page Web donne des renseignements sur la bonne hygiène des mains, la préparation et la cuisson adéquates des aliments, ainsi que le nettoyage et la désinfection des surfaces contaminées.
     
  • Norovirus: Facts for food workers (CDC, 2016)
    Cette fiche de renseignements conçue pour le personnel de l’alimentation fournit notamment des conseils sur le temps à passer à la maison en cas d’infection à norovirus.
     
  • For health care providers (CDC, 2016)
    Cette page Web donne un aperçu clinique de l’infection; elle en présente notamment les symptômes, parle d’immunité et de transmission, et renseigne sur le diagnostic en laboratoire et le traitement de la maladie. Elle offre également de l’information sur les méthodes diagnostiques (CDC, 2017) et le prélèvement d’échantillons (CDC, 2016).
     
  • For public health professionals (CDC, 2016)
    Cette page Web fournit des renseignements sur le fardeau des infections à norovirus et des éclosions aux États-Unis. Elle montre comment intervenir en cas d’éclosion et comprend plusieurs fiches de renseignements imprimables sur lesquelles figurent notamment des recommandations clés pour lutter contre les infections. Elle traite également de la surveillance et du signalement des infections à norovirus aux États-Unis, et présente les tendances mondiales.
     
  • Control of gastroenteritis outbreaks in long-term care homes (ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario, 2013)
    Ces lignes directrices expliquent comment reconnaître une éclosion et en déterminer les sources. Elles présentent les interventions relatives à l’entretien des lieux, aux visiteurs et aux bénévoles devant être mises en œuvre pour lutter contre les infections, ainsi que les critères permettant de déclarer la fin de l’éclosion. En outre, elles fournissent des exemples d’affiches et une fiche de renseignements sur le lavage des mains, et montrent comment se servir correctement d’équipement de protection individuelle. Bien qu’ils soient principalement axés sur les foyers de soins de longue durée, ces renseignements peuvent être utilisés dans d’autres environnements de soins.
     
  • Norovirus/Norwalk-like Virus (Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique, 2012)
    Cette page Web donne aux professionnels de la santé une définition de cas et leur présente les symptômes, les causes et les complications de l’infection à norovirus. Elle leur parle également d’analyses, de diagnostic, de traitement, de médicaments et de prévention.
     
  • Norovirus infections in health care settings (Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique, 2011)
    Ce bref aperçu des infections à norovirus dans les divers milieux de soins (p. ex., établissements de soins pour bénéficiaires internes, garderies, hôpitaux) aborde la transmission des virus et les méthodes de désinfection.
     
  • Norovirus and the hospitality industry (Vancouver Coastal Health, 2009)
    Ces lignes directrices fournissent de l’information sur le nettoyage et la désinfection des hôtels ou des bateaux de croisière durant une éclosion d’infection à norovirus. Elles parlent également de la durée d’isolement nécessaire pour le personnel malade ainsi que de la surveillance et du signalement des maladies.

Articles évalués par des pairs

  • Correlates of protection against norovirus infection and disease – where are we now, where do we go? (Ramani et coll., 2016)
    Cet article évalué par des pairs porte sur l’efficacité d’un vaccin contre les norovirus selon la génétique et les cellules effectrices du système immunitaire de l’hôte. Il s’intéresse notamment à la durée de l’immunité conférée par le vaccin et aux difficultés épidémiologiques en matière d’immunité.
     
  • Meta-analysis of the reduction of norovirus and male-specific coliphage concentrations in wastewater treatment plants (Pouillot et coll., 2015)
    Cette méta-analyse étudie la diminution de la concentration de l’eau en coliphages mâles spécifiques – un indicateur de contamination fécale et, par conséquent, de norovirus – à la suite de diverses méthodes de traitement de l’eau. Les exploitants d’usines de traitement peuvent ainsi mieux connaître les pratiques exemplaires selon les situations afin de réduire la présence de norovirus dans l’eau.
     
  • Infection control for norovirus (Barclay et coll., 2014)
    Cet article évalué par des pairs examine l’épidémiologie des norovirus ainsi que les lignes directrices de prévention des infections et de lutte contre celles-ci, et s’intéresse plus particulièrement aux principes de désinfection et de décontamination.

 

Cette liste ne se veut pas exhaustive; une ressource peut donc être pertinente sans s’y retrouver.

Dernière mise à jourdéc 06, 2017