Vous êtes ici

Le radon à la maison

Sujets: Air, Contaminants et dangers, Air intérieur, Radiation

Le radon est un gaz incolore et inodore dégagé par la dégradation de l’uranium présent naturellement dans la roche et le sol. Les concentrations de radon à l’extérieur sont généralement faibles, mais le radon peut entrer dans les bâtiments et les maisons par des fissures et des ouvertures dans les fondations et s’accumuler à l’intérieur en concentrations beaucoup plus élevées, surtout dans les sous-sols et aux étages inférieurs.

  • L’exposition prolongée au radon augmente le risque de cancer du poumon. Santé Canada estime que chaque année, plus de 3 200 Canadiens décèdent des suites d’une exposition au radon (Chen et coll., 2012).
  • L’exposition au radon est la principale cause de cancer du poumon chez les non-fumeurs. Chez les fumeurs, l’exposition à ce gaz augmente considérablement le risque de contracter un cancer du poumon, qui passe de 1 sur 20 à 1 sur 3 (Santé Canada, 2010).
  • À l’heure actuelle, les lignes directrices du gouvernement du Canada stipulent que dans les bâtiments et les espaces publics comme les écoles, les services de garde et les bibliothèques, la concentration de radon ne doit pas excéder 200 becquerels par mètre cube d’air (Bq/m3) (Gouvernement du Canada, 2009). Pour sa part, l’Organisation mondiale de la Santé recommande une concentration maximale de 100 Bq/m3 (OMS, 2016).
  • Les facteurs suivants ont une incidence sur les concentrations de radon dans les maisons : la géographie (qui détermine la quantité d’uranium et de radon dans le sol), les méthodes de construction résidentielle, la conception architecturale, les systèmes de ventilation et les matériaux utilisés pour la construction (Branion-Calles et coll., 2016Levesque et coll., 1997Stanley et coll., 2017).
  • Santé Canada recommande à tous les Canadiens de faire vérifier la concentration de radon dans leur maison puisqu’il est impossible de la connaître sans la mesurer (Santé Canada, 2013).
  • Les méthodes d’atténuation du radon sont très efficaces, même lorsque les résultats initiaux des tests de détection sont de loin supérieurs aux niveaux recommandés.
  • L’atténuation du radon doit être effectuée par un professionnel certifié. Une liste des professionnels certifiés se trouve sur le site du Programme national de compétence sur le radon au Canada.

Ressources du CCNSE

  • Le radon dans les services de garde (2017)
    Cette présentation a été donnée par une employée du CCNSE et un agent de santé environnementale de l’Interior Health Authority de la Colombie-Britannique dans le cadre du Congrès annuel de l’Institut canadien des inspecteurs en santé publique.
     
  • Call for action on radon in childcare settings [Appel à l’action : le radon dans les services de garde] (2017)
    Cet article publié dans la revue Dossier santé environnementale est cosigné par une employée du CCNSE. Il présente les motifs de la mise en place de règlements encadrant les tests de détection du radon dans les services de garde au Canada.
     
  • Éthique en santé publique : un cas en santé environnementale (2016)
    Le Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé, en collaboration avec le CCNSE et l’INSPQ, a coprésenté un webinaire portant sur les dimensions éthiques liées à la détection du radon dans les services de garde.
     
  • Radon: Public health professionals can make a difference [Radon : les professionnels de la santé publique ont une influence] (2015)
    L’article du CCNSE dans la revue Dossier santé environnementale, rédigé par A.-M. Nicol, K. Rideout, P. Barn, L. Ma et T. Kosatsky, visait à fournir aux inspecteurs en santé publique des renseignements sur les risques du radon et sa réduction.
     
  • De la communication à l’atténuation : difficultés liées à la gestion de l’exposition au radon au Canada (2015)
    Cette présentation a été donnée par une employée du CCNSE dans le cadre de l’atelier annuel sur le radon de l’Association pulmonaire de la Colombie-Britannique. Elle expose les grandes lignes d’un cadre théorique favorisant la sensibilisation et les changements de comportements en lien avec le radon.
     
  • Radon et cancer du poumon (2015)
    Invités à faire une présentation devant le Comité permanent de la santé de la Chambre des communes (HESA), des employés du CCNSE ont parlé des risques de cancer du poumon causé par le radon.
     
  • Détection du radon dans les logements (2009)
    The advantages and disadvantages of short-term and long-term testing methods are reviewed.

Autres ressources

  • Guide sur les mesures du radon dans les édifices publics (Santé Canada, 2016)
    Ce document à jour se concentre sur les édifices publics, comme les lieux de travail, les écoles, les garderies, les hôpitaux et les centres correctionnels.
     
  • Programme national de compétence sur le radon au Canada (2016)
    Il s’agit du programme de certification qui établit des lignes directrices et des ressources pour former les professionnels sur les services de détection et de réduction du radon. Le site fournit une liste des professionnels du radon certifiés au Canada.
     
  • A citizen’s guide to radon: A guide to protecting yourself and your family [Guide de référence pour les citoyens : protégez-vous et protégez votre famille contre le radon] (Environmental Protection Agency et Centers for Disease Control des États-Unis, 2016)
    Résumé sur le radon facile à lire expliquant pourquoi il est important de mesurer la concentration de ce gaz et indiquant la marche à suivre pour ce faire.
     
  • Le fardeau du cancer attribuable à l’environnement en Ontario (Santé publique Ontario, 2017)
    Les auteurs de ce rapport instructif estiment que le radon est responsable de 1 080 à 1 550 nouveaux cas de cancer chaque année seulement en Ontario. Pour en savoir plus sur le sujet et sur les méthodes de calcul utilisées, consultez le rapport et le supplément technique connexe.
     
  • Radon: Quick summary [Le radon en bref] (CAREX Canada, 2017)
    Cette page présente des ressources sur les données probantes, les politiques et les lignes directrices relatives à l’exposition environnementale et professionnelle au radon au Canada. Elle propose aussi des liens vers des résumés sur les tests de détection du radon dans les écoles du pays.
     
  • Le radon – Guide de réduction pour les Canadiens (Santé Canada, 2014)
    Conçu pour les propriétaires, ce guide sur la réduction de l’exposition au radon contient des sujets comme le travail avec des entrepreneurs et les mesures correctives possibles.
     
  • Du radon dans votre maison? (Santé Canada, 2014)
    Cette page contient des renseignements pour les professionnels de la santé ainsi que des fiches d’information destinées à leurs patients.
     
  • Enquête pancanadienne sur les concentrations de radon dans les habitations (Santé Canada, 2012)
    Cette enquête de deux ans a mesuré les concentrations de radon dans 18 000 habitations du Canada; les résultats sont stratifiés par provinces et par régions sociosanitaires.

Articles dans des revues avec comité de lecture

  • Results of simultaneous radon and thoron measurements in 33 metropolitan areas of Canada [Résultats des mesures simultanées de radon et de thoron dans 33 régions métropolitaines du Canada] (Chen et coll., 2014)
    Selon cette étude, la moyenne pondérée d’exposition au radon en fonction de la population dans les habitations canadiennes (96 Bq/m3) est plus du double de la concentration mondiale moyenne de radon.
     
  • Canadian population risk of radon induced lung cancer: a re-assessment based on the recent cross-Canada radon survey [Risque de cancer du poumon causé par le radon pour la population canadienne : une réévaluation fondée sur la récente enquête pancanadienne] (Chen et coll., 2012)
    Cette étude visait à réévaluer le risque de cancer du poumon causé par le radon pour la population canadienne, d’après une enquête pancanadienne sur le radon.
     
  • Residential radon and lung cancer risk: an updated meta-analysis of case-control studies [Radon dans les résidences et risque de cancer du poumon : une nouvelle méta-analyse d’études cas-témoin] (Zhang et coll., 2012)
    Cette méta-analyse de 22 études cas-témoin corrobore les résultats voulant que l’exposition résidentielle au radon puisse augmenter significativement le risque de cancer du poumon.
     
  • A combined analysis of North American case-control studies of residential radon and lung cancer [Une analyse combinée d’études cas-témoin nord-américaines sur le radon dans les résidences et le cancer du poumon] (Krewski et coll., 2006)
    Cette analyse des données totalisées de toutes les études nord-américaines sur le radon dans les résidences caractérise le risque pour la santé publique posé par l’exposition prolongée au radon. Ces résultats prouvent qu’il existe un lien entre le radon dans les résidences et le risque de cancer du poumon; des études sur l’exposition professionnelle au radon des mineurs de fond en étaient venues à une conclusion semblable.
     
  • Canadian individual risks of radon-induced lung cancer for different exposure profiles [Risque individuel de cancer du poumon causé par le radon chez les Canadiens selon leur profil d’exposition] (Chen, 2005)
    Cet article explique comment calculer le risque posé par le radon dans des scénarios d’exposition précis et fournit des estimations canadiennes à l’aide des taux de mortalité en fonction de l’âge et des données de prévalence du tabagisme au Canada.
     
  • Radon in homes and risk of lung cancer: collaborative analysis of individual data from 13 European case-control studies [Radon dans les maisons et risque de cancer du poumon : analyse collaborative des données de 13 études cas-témoin européennes] (Darby et coll., 2005)
    Cette analyse des données de 13 études cas-témoin sur le radon dans les résidences et le cancer du poumon montre des dangers notables entraînés par le radon dans les résidences, surtout pour les fumeurs et les personnes qui ont récemment cessé de fumer.

 

Cette liste ne se veut pas exhaustive; une ressource peut donc être pertinente sans s’y retrouver.

Dernière mise à journov 15, 2017