Vous êtes ici

La présence de plomb dans l’eau des écoles

Sujets: Contaminants et dangers, Agents chimiques, Santé environnementale et enfants, Eau potable, Eau

Le plomb est une neurotoxine puissante couramment répandue dans l’environnement. Il peut avoir des effets cognitifs et comportementaux graves et irréversibles, surtout chez les enfants. Historiquement, l’exposition au plomb était surtout due à l’inhalation de produits de la combustion de l’essence au plomb relâchés dans l’air; l’importance de cette source d’exposition a toutefois radicalement diminué avec le retrait progressif de ce type d’essence partout dans le monde. Parmi les autres sources d’exposition, notons le milieu de travail, la peinture au plomb que l’on trouve dans les vieux bâtiments et l’eau potable. La concentration en plomb des sources alimentant les réseaux d’eau potable est généralement faible, mais elle peut augmenter par lixiviation de l’eau potable dans les entrées de service, tuyaux et appareils en plomb. On ne connaît pas de niveau seuil sous lequel l’exposition au plomb serait considérée comme « sécuritaire » (Centers for Disease Control and Prevention, 2017).

Compte tenu de l’omniprésence du plomb dans l’environnement, il peut être difficile d’en éliminer toutes les sources d’exposition. Il est cependant possible d’en limiter l’ingestion en appliquant certaines mesures. Les ressources présentées ci-dessous visent à :

  • aider les praticiens en santé publique à comprendre les enjeux liés à la présence de plomb dans l’eau potable;
  • mettre en lumière les approches nationales relatives au problème du plomb;
  • donner des conseils pratiques sur la prise et l’analyse d’échantillons ainsi que sur la réduction de l’exposition au plomb dans les résidences et les écoles.

Ressources du CCNSE

  • La santé publique et l’industrie : partenaires dans la réduction de l’exposition au plomb (Eykelbosh, 2017)
    Cette présentation donnée à la rencontre de la Canadian Water Quality Association (CWQA) en mai 2017 est une étude du cas de Flint, au Michigan, qui examine les facteurs ayant mené à cette tragédie de santé publique et les moyens de collaboration entre l’industrie du traitement de l’eau et les professionnels de la santé publique dans la réduction du risque d’exposition au plomb des Canadiens.
     
  • Crise de l’eau potable à Flint : le Canada est-il à l’abri? (Fok, 2016)
    Cette présentation donnée à l’occasion du 82e Congrès annuel de l’Institut canadien des inspecteurs en santé publique (ICISP) aborde les lacunes réglementaires ayant mené à la crise de l’eau potable à Flint (Michigan) et précise s’il y a ce type de lacunes au Canada.
     
  • Gestion du risque lié au plomb (Struck, 2012)
    Cette présentation donne un aperçu des effets de l’exposition au plomb sur la santé, de l’évolution de la concentration sanguine de plomb chez les Canadiens, des normes en la matière (en cours de révision), des facteurs faisant augmenter le niveau de plomb dans les réseaux d’eau et des principes généraux de gestion du risque lié au plomb dans les résidences et les écoles.
     
  • Lead in School Drinking Water: Canada Can and Should Address This Important Ongoing Exposure Source (Barn et Kosatsky, 2011)
    Ce commentaire décrit le manque de données fondamentales sur l’exposition des enfants au plomb par l’eau potable des écoles, montre que le Canada a pris peu de mesures à cet égard jusqu’à maintenant et compare l’approche réglementaire canadienne à celle des États-Unis.

Autres ressources

  • Le plomb dans l’eau potable (Santé Canada, 2017)
    Ce document de consultation se penche sur la proposition de réduire de 10 µg/L à 5 µg/L la concentration de plomb maximale de la recommandation canadienne sur la qualité de l’eau potable. Il donne des conseils pratiques sur l’échantillonnage de l’eau potable des résidences et des écoles, des données détaillées sur l’exposition au plomb au Canada par des sources multiples et des données historiques et actuelles sur la concentration sanguine de plomb.
     
  • Managing risks to children’s health from lead in drinking water in British Columbia’s daycares and schools (Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique, 2017)
    Ce bref rapport donne une idée de la concentration sanguine de plomb au Canada et en Colombie-Britannique, examine les facteurs qui jouent sur le niveau de plomb dans l’eau potable des écoles et décrit quelques mesures de réduction de l’exposition en milieu scolaire ainsi que leur efficacité.
     
  • Chasse d’eau et dépistage du plomb (gouvernement de l’Ontario, 2017)
    Ce guide donne de l’information détaillée sur les exigences de mesure de la concentration de plomb et de vidange préventive et régulière de la plomberie applicables aux écoles, aux écoles privées et aux centres de garde. Il existe également des guides pratiques sur le prélèvement d’échantillons et la vidange. Cette ressource contient aussi des recommandations précises sur la façon de recueillir, de consigner et de transporter des échantillons d’eau et sur la manière de signaler et de corriger une mesure trop élevée.
     
  • Testing Lead Content in Drinking Water of School Facilities (gouvernement de la Colombie-Britannique, 2016)
    Cet énoncé de politique décrit les nouvelles exigences de mesure de la concentration de plomb applicables aux écoles britanno-colombiennes construites avant 1990 ou ayant présenté des niveaux de plomb élevés. Entrée en vigueur le 26 septembre 2016, cette politique vise à aligner les pratiques des écoles sur celles des autres fournisseurs d’eau potable, qui doivent analyser la qualité de l’eau périodiquement.
     
  • Sampling for Lead in Drinking Water in NYS Schools (département de la Santé de l’État de New York, 2016)
    Cette vidéo donne de l’information générale sur l’élaboration d’un plan de prise d’échantillons dans les établissements comme les écoles. Très utile, elle montre aussi, visuellement, comment sélectionner, préparer, effectuer et consigner adéquatement le prélèvement d’un échantillon au premier écoulement d’un évier ou d’une fontaine. N. B. : Dans certains cas et certaines régions, il peut être nécessaire de prélever un échantillon et au premier écoulement et après une vidange.
     
  • 3Ts for Reducing Lead in Drinking Water in Schools (U.S. Environmental Protection Agency, 2006)
    Ce manuel propose une approche globale – l’approche des « 3 T » – de formation (training) du personnel des écoles sur la présence de plomb dans l’eau potable, de mesure (testing) de la concentration de plomb en milieu scolaire (avec des recommandations sur l’élaboration d’un plan de prise d’échantillons et des procédures d’échantillonnage) et de transmission (telling) des résultats aux parents et à la population.

Cette liste ne se veut pas exhaustive; une ressource peut donc être pertinente sans s’y retrouver.

Dernière mise à joursept. 19, 2017