Vous êtes ici

Réduire l’exposition aux pesticides à l’intérieur des habitations : une trousse d’outils pour les praticiens

Sujets: Contaminants et dangers, Agents chimiques, Environnement bâti, Lutte antiparasitaire Emplacement: Général, Canada

Les publications scientifiques indiquent que la réduction maximale de l’usage des pesticides et l’emploi de solutions de rechange, comme la lutte antiparasitaire intégrée (LAI), peuvent être des méthodes efficaces pour réduire l’exposition aux pesticides à l’intérieur des habitations. Le bon usage des pesticides, à l’intérieur comme à l’extérieur, consiste à respecter les instructions données sur l’étiquette et à prendre des mesures de précaution, comme le port de gants et de vêtements protecteurs. Les pesticides ramenés de l’extérieur (sur les mains, les vêtements de travail, les pieds et les chaussures, ainsi que sur les pattes des animaux familiers) peuvent contribuer à l’exposition à l’intérieur des habitations et on peut probablement réduire leur présence par des mesures toutes simples, comme le retrait des chaussures à la porte et l’utilisation de paillassons. Une fois que les résidus de pesticides sont à l’intérieur, le nettoyage peut réduire leurs concentrations. Les planchers nus sont les plus faciles à nettoyer. Pour les tapis et moquettes, l’emploi d’un aspirateur à brosse rotative associé à un nettoyage à la vapeur peut être un moyen efficace de réduire l’accumulation de poussière, et donc de résidus de pesticides. Les connaissances actuelles sont considérablement limitées par l’absence de bonnes études d’intervention évaluant l’efficacité des mesures destinées à réduire l’exposition aux pesticides (et pas seulement leur utilisation) dans les habitations et les zones résidentielles.

Date de publicationoct 14, 2011
Auteurvan Balen E, Shum M, Ward H
Maison d'édition CCNSE
Date d'affichagedéc 05, 2011