Vous êtes ici

Comparaison des directives et des cadres réglementaires pour les établissements de services personnels

Sujets: Établissements de services personnels, Pratiques et procédures Emplacement: Général, Canada

Les établissements de services personnels ont été identifiés comme un domaine prioritaire par les inspecteurs de la santé publique (ISP) et le personnel du ministère provincial de plusieurs provinces, ainsi que par des personnes au sein de l'industrie. Il existe beaucoup de lacunes et d’informations contradictoires concernant les questions de santé publique associées aux établissements de services personnels. Les directives et réglementations sont souvent vagues ou peu pratiques. En général, il y a un manque de formation et d’agrément des praticiens et des propriétaires d'entreprises dans le secteur des services personnels. Le niveau des recommandations de santé publique pour les établissements de services personnels varie selon les juridictions au Canada et dans d'autres pays. Bien que les directives pour des procédures communes telles que l'esthétique, le tatouage et le perçage corporel varient quant à leur portée, il y a une insuffisance générale de recommandations en ce qui concerne les formes plus extrêmes de modification corporelle. Étant donné que le secteur des services personnels est en constante évolution, il pourrait être prudent d'élaborer des procédures d'évaluation des risques pour la prévention et le contrôle des infections dans ces établissements, ainsi que des outils pour évaluer le risque d’échec des procédures de prévention et de contrôle des infections dans les établissements de services personnels. Face à la croissance de la popularité et de la diversité des procédures effractives de modification du corps, il existe un besoin croissant de préciser le moment où une procédure tombe dans le domaine de la chirurgie effractive et mérite d’être réglementée en tant que telle.

Ce qui suit est un résumé des cadres réglementaires, ainsi que des faits saillants et des lacunes des directives et réglementations existantes, de certaines juridictions à l'intérieur et à l'extérieur du Canada. Il est important de noter qu’il ne s’agit pas d’un résumé exhaustif des directives; il met en lumière certains domaines clés qui peuvent être particulièrement pertinents, problématiques, ou ceux qui varient le plus entre les juridictions.

Comparaison_directrices_ESP_juil_2010.pdf

Date de publicationoct 20, 2010
AuteurRideout K
Maison d'édition CCNSE
Date d'affichageoct 21, 2010