Vous êtes ici

Transport actif en région urbaine : avantages et risques pour la santé (UBC Bridge Program)

Sujets: Environnement bâti, Air extérieur Emplacement: Général, Canada

Le terme « transport actif » désigne principalement la marche et le cyclisme comme modes de transport. 

Avantages pour la santé

  • En moyenne, l’utilisateur de modes de transport actif est en meilleure forme physique, moins obèse et moins à risque de maladie cardiovasculaire que la personne qui n’utilise que les transports motorisés. 
  • Le passage du transport motorisé au transport actif peut offrir à la société des avantages comme une réduction des émissions de polluants de l’air et de gaz à effet de serre, une diminution du bruit de la circulation, ainsi que des quartiers plus habitables en raison de la réduction du nombre d’automobiles.

Risques pour la santé

  • La personne qui choisit le transport actif est plus à risque de blessure liée aux collisions que l’utilisateur de véhicule à moteur. 
  • L’utilisateur de modes de transport actif peut aussi s’exposer à des niveaux élevés de pollution atmosphérique. 

Réaliser les avantages, atténuer les risques 

  • La proportion de déplacements par transport actif reste faible au Canada par rapport à de nombreux pays européens. Il est possible d’accroître la pratique de la marche et du cyclisme et de réaliser les avantages qui y sont associés pour la santé de la population. 
  • Des modifications d’infrastructure (voies cyclables distinctes, réseaux de trottoirs reliés, passages signalisés pour piétons, etc.) peuvent réduire les risques de blessure pour les piétons et les cyclistes actuels et encourager de nouveaux usagers à essayer un mode de transport actif.
  • L’utilisation accrue des transports en commun peut entraîner l’augmentation des déplacements par transport actif effectués pour accéder aux arrêts des transports en commun. 
  • Lorsqu’ils sont nombreux, les piétons et les cyclistes sont plus en sécurité. En augmentant la proportion de déplacements par transport actif, on peut donc réduire les blessures. 
  • Par comparaison aux automobilistes, les piétons et les cyclistes peuvent réduire leur exposition à la pollution de l’air en planifiant bien leur itinéraire, mais cela dépend de l’intensité de la circulation sur l’itinéraire choisi et du moment et de la durée du déplacement. 
  • Pour réaliser les avantages du transport actif, il faudrait évaluer les risques que courent les piétons et les cyclistes. On doit effectuer d’autres recherches pour comprendre les meilleurs moyens d’atténuer ces risques. 

Article scientifique.

Transport actif en région urbaine : avantages et risques pour la santé

Date de publicationmai 30, 2010
AuteurReynolds R, Winters M, Ries F, Gouge B
Maison d'édition CCNSE
Date d'affichagedéc 15, 2010
RemarqueLe contenu de ce document ressort de la responsabilité des auteurs.