Vous êtes ici

Réduction de l'exposition non résidentielle des enfants à la pollution d'origine automobile (UBC Bridge Program)

Sujets: Santé environnementale et enfants, Air extérieur Emplacement: Général, Canada

Une part importante de l’exposition des enfants à la pollution d’origine automobile se produit dans les milieux scolaires et les garderies, ainsi que pendant le trajet vers ces endroits. Les nouvelles écoles et les garderies devraient être situés au moins à 150 m des routes principales (15 000 véhicules ou plus par jour), et devraient être dotées d’une ventilation appropriée pour réduire l’infiltration des polluants extérieurs. Des mesures pour les écoles et garderies existantes à proximité des routes principales (telles que l’interdiction aux véhicules de stationner, moteur au ralenti, ou l’ajout de filtres aux systèmes de ventilation) peuvent réduire l’exposition des enfants à la pollution d’origine automobile. Les technologies utilisées pour les nouveaux véhicules et l’adaptation des véhicules plus anciens aux normes anti-pollution, peuvent réduire la pollution des autobus, mais la pollution d’origine automobile en provenance d'autres véhicules reste encore une source
importante de pollution pour les passagers des autobus. Les expositions à la pollution d’origine automobile pendant le trajet scolaire (en autobus, en marchant ou en bicyclette) peuvent être réduites en empruntant des itinéraires qui évitent les endroits à pollution élevée. Une recherche plus avancée est nécessaire pour déterminer avec précision les coûts et avantages des mesures prises pour réduire l’exposition des enfants à la pollution d’origine automobile.

Réduction de l'exposition non résidentielle des enfants à la pollution d'origine automobile

Date de publicationaoût 15, 2010
AuteurRies F, Hystad P, Gouge B
Maison d'édition CCNSE
Date d'affichagedéc 28, 2010
RemarqueLe contenu de ce document ressort de la responsabilité des auteurs.