Vous êtes ici

Comprendre l’incidence sur la santé publique de la production de gaz de schiste et de la fracturation hydraulique

Sujets: Contaminants et dangers, Agents chimiques, Gaz de schiste Emplacement: Général, Canada

Le présent document vise à synthétiser les données scientifiques liées aux préoccupations en matière de santé publique pertinentes pour le Canada par rapport à la production de gaz de schiste (y compris les étapes de préproduction – forage, fracturation hydraulique et complétion de puits – et de fermeture). Les politiques et les règlements actuels ne sont pas pris en compte. En général, les incidences sur l’environnement et la santé publique de la production de gaz de schiste s’appliquent aussi à d’autres types de production de nouveaux gaz naturels utilisant la fracturation hydraulique, dont celle de gaz de formation imperméable et de méthane de houille. Des descriptions sommaires et les définitions des termes liés à la production de gaz de schiste et au procédé de fracturation hydraulique se trouvent dans le résumé du CCNSE Aperçu de l’exploitation du gaz de schiste et de la fracturation hydraulique au Canada

En général, les effets de la fracturation hydraulique et de la production de gaz de schiste sur la santé publique sont déterminés par la proximité relative des zones habitées et les voies d’exposition. En plus des différences distinctes dans l’importance de la production de gaz de schiste au Canada, on reconnaît qu’il existe des variations des conditions géologiques, hydrologiques, paysagères, culturelles, sociales et économiques qui influent sur les effets potentiels sur la santé publique.

La production de gaz de schiste exige une activité continue durant la journée, sept jours par semaine, souvent pendant plusieurs années. La fracturation hydraulique ajoute l’effort d’injecter de grands volumes de mélanges d’eau à haut débit et à haute pression requis pour extraire le gaz naturel; plus de camions sont utilisés, le forage dure plus longtemps, les pompes sont plus puissantes et les étangs de retenue sont plus grands que pour la production de gaz classique. La fracturation hydraulique en plusieurs étapes est répétée consécutivement sur des sites à plateformes multipuits, qui peuvent compter de 6 à 21 puits par plateforme de forage. En raison du grand nombre de conteneurs de stockage, de mélangeurs et de camions à pompe de pression et de leur grande taille, ainsi que des opérations de contrôle, une plateforme multipuits peut occuper de trois à sept acres.

Date de publicationjanv. 19, 2016
AuteurWard H, Nicol A-M
Maison d'édition NCCEH
Date d'affichagejanv. 19, 2016