Vous êtes ici

Au-delà des zoonoses : les conséquences de l’exposition aux rats sur la santé mentale des résidents des centres-ville

Sujets: Environnement bâti, Lutte antiparasitaire, Zoonoses Emplacement: Général, Canada

Introduction

  • Les rats sont un problème courant dans les villes du monde entier, mais les quartiers défavorisés des centres-ville sont largement plus touchés en raison de facteurs associés à la pauvreté qui favorisent les infestations et les contacts entre l’humain et le rat.  
  • La santé publique s’est principalement concentrée sur la transmission de maladies associées aux infestations de rats, mais nous savons peu de choses sur les conséquences non physiques de cette exposition environnementale.
  • La santé mentale est souvent négligée, mais on y accorde de plus en plus d’attention dans la recherche et la pratique en santé publique.

Méthodologie

  • Nous avons mené une revue systématique et une synthèse narrative de la littérature publiée afin d’examiner les conséquences de l’exposition aux rats sur la santé mentale des résidents des centres-ville. 
  • Nous avons d’abord examiné les titres et les abrégés des articles afin d’en évaluer la pertinence relativement à la question de recherche; nous avons ensuite analysé en entier les articles retenus et en avons fait une synthèse pour relever les données probantes sur l’exposition et les résultats.

Résultats et discussion

  • La littérature sur le sujet était rare (huit articles sur sept cent cinquante-six), mais les résultats indiquaient invariablement que l’exposition aux rats avait des conséquences négatives sur la santé mentale.
  • Ces conséquences peuvent être directes ou indirectes et peuvent être exacerbées par des variables externes.
  • Les données probantes sur les conséquences de l’infestation d’autres parasites sur la santé mentale ont aussi été consultées : des facteurs propres au parasite, comme la perception, pourraient avoir une incidence sur les résultats. 
  • Étant donné le peu de publications disponibles, il reste de nombreux aspects à examiner dans d’éventuelles études : le stress provoqué par les infestations de rats, l’éventuelle existence d’une relation dose-effet entre l’exposition et les problèmes de santé mentale, les groupes démographiques touchés de façon disproportionnée, le cas échéant, et les interventions potentielles.

Conclusions

  • En acquérant une meilleure compréhension des possibles risques pour la santé physique et mentale associés aux rats, les autorités de santé publique pourront mieux évaluer, préciser et élaborer leurs politiques sur ces organismes nuisibles.

 

Date de publicationaoût 20, 2018
AuteurRaymond Lam
Date d'affichageaoût 20, 2018