Vous êtes ici

Prix du travail étudiant 2012 du CCNSE - B Kung

Prévention et contrôle des infections dans les salles d'attente des services médicaux à Vancouver : Y a-t-il uniformité entre les régions aux statuts socio-économiques différents?

B Kung
l'Institut de technologie de Colombie-Britannique : santé environnementale

Le processus de transmission de maladies dans les milieux de soins collectifs a été minutieusement examiné. Les résultats de cette recherche ont favorisé la création de lignes directrices pour minimiser le risque d'infection associé aux soins dans ces milieux. Mais jusqu’ici, le contrôle de la mise en application de ces recommandations par les organisations publiques a été rare. Cette étude, achevée au cours de l'hiver 2010/11 à Vancouver en Colombie-Britannique, a évalué le degré de prévention des infections pratiqué dans les cliniques situées dans des quartiers à statut socio-économique précaire-moyen (à Vancouver) en comparaison avec celles situées dans les quartiers à statut supérieur (du côté ouest de Vancouver). Les données ont été recueillies par observation visuelle et en interrogeant les prestataires des soins de santé dans 25 cliniques situées dans l'ouest de Vancouver ainsi que dans 35 cliniques dans les autres quartiers de Vancouver. Chaque service médical a été évalué en fonction de 15 critères harmonisés pour la prévention des maladies. Les résultats (x/15) des services médicaux ont été globalement notés dans chaque région par conversion en un pourcentage moyen, puis analysés à la fois par des études statistiques descriptives et inférentielles. Le score moyen (%) des cliniques situées du côté ouest de Vancouver et ailleurs à Vancouver était de 72.8% et 72.4%, respectivement. En supposant la normalité dans le test T de variance inégale d’Aspin-Welch sur deux échantillons, il a été conclu qu'il n'existe aucune différence statistiquement significative entre le degré de prévention des infections dans les services médicaux des régions à statut socio-économique différent (P = 0,902624). Bien que le score était semblable entre les différentes régions socio-économiques, le score moyen suggère des carences dans la prévention des infections et place pour des progrès où que ce soit. Les services peu performants doivent élever leur niveau jusqu’à celui des services obtenant d'excellents résultats. La reconnaissance de l'importance de la médecine préventive a peut-être enfin atteint un stade où la prévention et le contrôle des infections devrait passer de recommandations non réglementées à un ensemble de meilleures pratiques réglementées et normalisées.