Vous êtes ici

Nouvelles lignes directrices canadiennes sur les SPFA pour la salubrité de l’eau potable

Nouvelles lignes directrices canadiennes sur les SPFA pour la salubrité de l’eau potable

Juliette O'keeffe

Qu’est-ce que les SPFA?

Les substances perfluoroalkyliques et polyfluoroalkyliques, ou SPFA, sont un grand groupe de produits chimiques synthétiques utilisés depuis les années 1950 dans divers produits industriels et destinés à la consommation, comme les produits de revêtement hydrofuges, à l’épreuve des taches ou imperméables aux huiles et les mousses extinctrices. Constatant que ces substances persistent dans l’environnement et peuvent nuire à la santé humaine, Santé Canada, en décembre 2018, a élaboré de nouvelles lignes directrices et fixé des limites de concentration maximale acceptable (CMA) visant deux SPFA présentes dans l’eau potable, soit le sulfonate de perfluorooctane (SPFO) et l’acide perfluorooctanoïque (APFO).

Pourquoi s’en soucier?

En 2006, Environnement Canada et Santé Canada ont admis que certaines SPFA ont une grande persistance, sont mobiles dans l’environnement, s’accumulent dans les organismes vivants et sont susceptibles d’avoir des effets néfastes immédiats ou à long terme sur la santé humaine et l’environnement. L’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (cycles 1 et 2) comptait plusieurs SPFA parmi les agents faisant l’objet d’une biosurveillance humaine par Santé Canada. Les résultats des deux cycles (2007-2009 et 2009-2011) ont montré que la plupart des Canadiens présentaient de faibles concentrations sanguines de SPFO et d’APFO.

Selon une récente recension concernant les effets potentiels des SPFA sur la santé, l’exposition à ces substances serait possiblement associée à l’hypercholestérolémie, à la maladie thyroïdienne, à l’hypertension gravidique, à la colite ulcéreuse et aux cancers du rein et des testicules, et positivement associée à la dyslipidémie ainsi qu’à des troubles des fonctions immunitaire et rénale chez les enfants. En 2018, aux États-Unis, les Centres for Disease Control (CDC) ont publié un document d’orientation provisoire à l’intention des cliniciens appelés à répondre aux questions des patients quant à l’exposition aux SPFA.

L’exposition aux SPFA au Canada

Il n’y a pas de SPFA fabriquées au Canada, mais ces substances peuvent être présentes dans divers biens importés et produits finis. En 2008, le Canada a interdit l’utilisation, la vente et l’importation de SPFO et de produits contenant des SPFO, à l’exception de ceux servant à lutter contre les incendies et de ceux utilisés en impression, en photographie et dans l’armée.

Les lieux où des mousses extinctrices ont été utilisées par le passé, notamment certains aéroports et certaines bases servant à l’instruction militaire ou ayant connu des situations d’urgence, peuvent libérer dans l’environnement des SPFA susceptibles de contaminer les sources d’eaux souterraines environnantes. On s’inquiète des effets nocifs que pourraient avoir les SPFA détectées dans l’eau potable à proximité de lieux où les SPFA sont utilisés depuis longtemps, et c’est pourquoi Transports Canada étudie la présence de SPFA près des aires d’entraînement à la lutte contre les incendies de certains aéroports canadiens.

Application des nouvelles lignes directrices – Collecte de données probantes

Les organismes provinciaux et territoriaux chargés de veiller à la salubrité de l’eau potable évalueront l’incidence des nouvelles lignes directrices en ce qui les concerne et détermineront, avant de les appliquer, quelles sources d’eau potable sont susceptibles d’avoir été contaminées par une utilisation de longue date de SPFA. Au cours des consultations ayant précédé l’élaboration des lignes directrices, seuls la Saskatchewan, le Québec, le Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador et le Yukon ont produit une déclaration sur les répercussions prévues. Il y aura probablement lieu de mener d’autres évaluations et études avant la mise en œuvre des lignes directrices. Les SPFA demeureront sans doute un sujet d’actualité étant donné les études effectuées pour comprendre les voies d’exposition et les résultats de santé associés aux SPFA, anciennes ou nouvelles, au Canada.

Per- and Polyfluoroalkyl Substances, or PFAS, represent a large group of synthetic chemicals that have been in use since the 1950s in industry and consumer products as water, stain, or oil repellent coatings and firefighting foams. Recognition of their persistence in the environment and potential to impact human health have led to new guidelines and Maximum Acceptable Concentration (MAC) levels being set by Health Canada in December 2018 for two PFAS chemicals in drinking water - perfluorooctane sulfonate (PFOS) and perfluoroctanocic acid (PFOA)..

 

Files: